Saint Charbel Makhlouf, né Youssef Antoun Makhlouf à Bekaa Kafra (Liban Nord) le 8 mai 1828, et décédé le 24 décembre 1898, est un moine-ermite libanais maronite. Son tombeau attire de nombreux pèlerins. Il est le saint patron du Liban. Canonisé en 1977 par Paul VI il est liturgiquement commémoré (dans l'Église latine) le 24 juillet.

Après sa mort plusieurs personnes ont vu des lumières mystérieuses au-dessus de sa tombe, et depuis l'endroit est devenu un très important lieu de pèlerinages.

Saint Charbel, surtout depuis sa mort, est un thaumaturge célèbre dont on ne compte plus les miracles, dont beaucoup ont fait l'objet d'études médicales sérieuses. En une année, il a pu faire 98 miracles.

Bref historique :

1828 : Naissance à Biqa'-Kafra, au Liban nord le 8 mai, nom de baptême : Joseph.
1851 : Première année de noviciat dans l'Ordre Libanais Maronite au monastère Notre Dame de Mayfouk. Deuxième année au monastère de Saint Maroun à Annaya. Etudes théologiques au monastère Saints Cyprien et Justine à Kfifan.
1859 : Ordination sacerdotale en la résidence patriarcale de Bkerké.
1875 : Début de sa vie de solitaire à l'ermitage des apôtres Pierre et Paul rattaché au monastère de Annaya (15 février).
1898 : Atteint d'hémiplégie pendant qu'il célébrait la messe, il mourut la veille de Noël et fut enterré au cimetière du monastère.
1899 : Exhumation de son corps intact et transpirant une sueur sanguinolent.
1925 : Présentation de la demande de l'ouverture du procès de sa béatification à Rome avec celles concernant Hardini et Rafqa.
1950 : Année caractérisée par l'abondance des grâces miraculeuses autour de sa tombe.
1965 : Sa sainteté le Pape Paul VI le déclare Bienheureux le 5 décembre, à la clôture du concile Vatican II.
1977 : Sa sainteté le Pape Paul VI le déclare Saint de l'Eglise Universelle le 9 octobre.